agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

L’UMP PARIS répond à Bertrand Delanoë : la gauche, première responsable du taux record d’abstention aux élections régionales

En réponse à Bertrand Delanoë, Philippe Goujon, président de la fédération UMP de Paris et Jean-François Lamour, président du groupe UMPPA au Conseil de Paris, considèrent que les accusations de déni que le maire de Paris porte à l’encontre de l’UMP valent tout autant pour le parti socialiste quant à l’analyse des résultats du premier tour des élections régionales.

Bertrand Delanoë balaie en effet d’un revers de mains la responsabilité du parti socialiste dans les taux record d’abstention à l’échelle nationale (53,65%), francilienne (56,11%) et parisienne (52,27%).

« Ce sont le parti socialiste et la gauche qui ont été à la tête de la quasi-totalité des régions françaises pendant 6 ans. Bertrand Delanoë devrait s’interroger plus sérieusement sur les raisons d’une telle défection de l’électorat. La gauche n’a pas su créer du lien entre les régions et les citoyens, a été incapable de mener des politiques clairement visibles pour les Français. C’est particulièrement vrai en Ile-de-France, qui enregistre un taux d’abstention historiquement élevé », déclarent Jean-François Lamour et Philippe Goujon.