agrandir le texte retrecir le texte imprimer article envoyer à un ami

Adoption du projet de loi Grand Paris par le Sénat : une avancée significative pour l’avenir de Paris et de l’Ile-de-France

Philippe Goujon, député-maire du 15e arrondissement et président de la fédération UMP de Paris et Jean-François Lamour, président du groupe UMPPA au Conseil de Paris estiment que les propos de Bertrand Delanoë, à la suite de l’adoption par le Sénat du projet de loi Grand Paris, démontrent une fois de plus son absence de vision et d’ambition pour la métropole parisienne, dont il n’aspire qu’à freiner la construction.

Loin d’être « passéiste » et « inefficace » comme le prétend le maire de Paris, le projet du Grand Paris est au contraire une chance formidable offerte à l’Ile-de-France de se constituer enfin en véritable mégalopole, capable d’affronter la concurrence internationale et de répondre aux nombreux besoins de ses habitants

« Concernant le Grand Paris, les arguments de Bertrand Delanoë sont insipides et se résument à cette éternelle obsession : la prétendue mainmise l’Etat sur les collectivités locales. Il s’agit là d’un faux débat, destiné à combler maladroitement la coquille vide qu’est aujourd’hui Paris Métropole.

Face un projet d’une telle ampleur, à la fois en termes de transports, d’économie, de logement et d’urbanisme, l’intervention de l’Etat est parfaitement légitime, et même nécessaire, car il en va de l’intérêt national. Mais cette intervention se fait, selon les termes du projet de loi, dans le respect des compétences des collectivités locales, avec la volonté d’une réelle coopération Etat-collectivités. », déclarent Philippe Goujon et Jean-François Lamour.

Ce projet visionnaire est synonyme de désenclavement et de valorisation des territoires, grâce à la mise en place de 9 zones de projet tenant compte des spécificités locales et à l’amélioration du réseau de transport, avec la création notamment d’une boucle de 130 km de métro rapide et automatique.

Ce que Bertrand Delanoë appelle la "région éclatée" est en fait une prise en compte des différents besoins des territoires pour répondre au mieux aux attentes des Parisiens et des Franciliens.

(Paris, le 27 avril 2010)


Contact presse : Nancy L’Horty - Tél. : 06 61 79 58 72

.